Révision de la liste électorale - La société civile marque son adhésion au mode opératoire

Publié le 08-05-2020

Révision de  la liste électorale - La société civile marque son adhésion au  mode opératoire

Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a échangé avec les Organisations de la Société Civile (OSC) sur la révision de la liste électorale le jeudi 07 mai 2020 au siège du PNUD à Abidjan-Plateau.

A cette occasion, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a expliqué à ces organisations toute la considération que la Commission électorale porte à leurs actions. « Je vous considère comme un démembrement de la CEI, si je tiens compte de vos attributions, a-t-il avoué ». Pour lui, ces organisations qui sont sans couleurs politiques sont les meilleurs relais des messages de la CEI auprès des populations. « Vous avez tellement bien compris votre mission, a-t-il reconnu, qu’aucun rendez-vous électoral ne se passe sans vous. Vous serez donc nos messagers. Mais comment vous pouvez le faire sans savoir ce qui se passe à la CEI ? Nous avons besoin de vos observations ». L’objectif de cette séance de travail était donc de les mettre au même niveau d’information que la CEI en ce qui concerne les activités préparatoires pour l’élection du Président de la République. Avec méthode et pédagogie, le Président de la CEI les a instruites sur le Chronogramme, l’état d’avancement des préparatifs et surtout le mode opératoire de la Révision de la liste électorale prévue du 10 au 24 juin 2020. Au cours des échanges de plus de trois heures, celles-ci ont fait des recommandations notamment la prorogation du délai du recensement électoral, la sécurisation des lieux de recensement, la formation de leurs agents et de ceux de la CEI et surtout la mise à leur disposition à temps des moyens pour la sensibilisation des populations. Ibrahime Coulibaly-Kuibiert qui a jugé la plupart de leurs suggestions et propositions pertinentes a promis en tenir compte dans la finalisation du mode opératoire. « L’ensemble des organisations ont marqué leur adhésion à aider à la bonne marche de tout ce qui se fera comme opération, a admis à l’issue la rencontre Abraham Denis Yoroubat, Président du GPATE. Nous souhaitons que ce genre de rencontres se multiplient et que cela puisse permettre de rassurer les uns et les autres sur les actions de la CEI ».

Pour sa part, Me Cissoko Diallo du Réseau Paix Sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO a noté des propos « rassurants » du Président de la CEI. « Il nous a donné toutes les assurances afin que nous puissions informer les populations, les sensibiliser à des élections crédibles et sensibles », a-t-elle affirmé. La Lidho est également partie satisfaite. « Je salue cette approche, cette démarche d’associer tous les acteurs, a déclaré son vice-président, Neth Willy Alexandre. Nous partons satisfaits car c’est aussi la première d’une série de rencontres qui nous permettra d’être un relais viable et efficace auprès des populations. Cela augure de lendemains meilleurs pour les élections ». La Commission électorale devrait très bientôt rencontrer les organisations de jeunes et de femmes pour le même exercice.